Jopwell

https://www.pexels.com/@jopwell

Les 10 RaccourSci de La Moulinette pour analyser votre projet de médiation scientifique

Comme la cuisine, la médiation scientifique[1] est un subtil mélange d’art, d’amour et de technique dont il faut savoir maîtriser toutes les composantes, équilibrer toutes les saveurs. Grâce à La moulinette, mettez en pièce votre projet ou votre idée d’activité, interrogez toutes ses dimensions, analysez toutes ses facettes… et passez à la haute gastronomie !

[1] [NDLR] Dans l’approche de l’auteur, la médiation scientifique représente l’ensemble des pratiques de communication publique de la science qui savent tenir compte des savoirs, des valeurs et des opinions des publics auxquels elles s’adressent, par leurs formats et leurs intentions.

  1. Pourquoi?

    Pour quelles raisons et pour quels impacts escomptés entreprenez-vous votre projet? Quelles sont les conditions initiales qui ont motivé à l’initier?

    L’élaboration de nouveaux projets de médiation repose souvent sur des implicites que l’on ne pense pas toujours à interroger. D’où l’importance de clarifier à la fois l’origine de votre projet, les intentions de ses commanditaires et les effets que vous pourrez en attendre.

  2. Pour qui?

    A qui s’adresse votre projet? Cette question peut paraître évidente mais, pour atteindre son but, un projet de médiation doit être adapté à son public. Cela présuppose que le ou les public(s) ciblés(s) soient bien identifié(s).

    Trois critères d’analyse peuvent être employés : l’hétérogénéité, l’éloignement et l’adaptabilité du projet au public visé. En analysant ces trois critères à l’aide des questions de La moulinette, vous découvrirez peut-être des aspects importants qui ne vous étaient pas d’emblée apparus évidents.

  3. Comment?

    Quelles sont les modalités de mise en œuvre de votre projet? Comment les publics et les médiateurs sont-ils impliqués?

    Dans un projet de médiation, il est nécessaire de clarifier ce que l’on attend du public et des médiatrices et médiateurs, mais également le rapport que ces derniers entretiennent avec les sources et la propriété intellectuelle.

  4. Quoi?

    Quelle est la teneur de votre projet de médiation? Quels aspects de la science se propose-t-il d’éclairer? Par quelles entrées?

    La culture scientifique revêt différents sens selon que l’on parle, par exemple, de culture générale autour de thèmes spécifiques ou de compréhension des mécanismes de production de la connaissance scientifique. C’est ce à quoi La moulinette vous invite à réfléchir.

  5. Quand et où?

    Quelle est la bonne temporalité du projet, du point de vue de l’activité et de la disponibilité du public et des organisateurs? Quels sont les lieux, différents des locaux de votre organisation, les plus adaptés à la réalisation de votre projet de médiation?

    Même s’ils sont souvent donnés par les conditions institutionnelles ou organisationnelles de votre projet, le lieu et le moment de sa réalisation sont importants à réfléchir, car de leur choix dépendent de nombreux bénéfices et implications.

  6. Qui?

    De par la diversité des dimensions qu’il comporte, un projet de médiation mobilise généralement de nombreuses personnes aux compétences très variées. Aussi est-il utile de clarifier préalablement qui fait quoi et d’identifier d’éventuelles lacunes en termes de partage des tâches, pour renforcer les chances de succès de votre projet. La moulinette vous aide à trouver les outils pour mieux vous organiser.

  7. Quels risques?

    Votre projet est-il adapté à vos publics? Quelle image donne-t-il de la science, de votre organisation? Vous fait-il prendre des risques à vous-même?

    Lorsque l’on conçoit une activité de médiation, on pense avant tout à ses bénéfices et impacts positifs, plus rarement à ses potentiels effets négatifs. Différents types de risques existent pourtant qu’il convient de ne pas négliger.

  8. Quelle qualité?

    L’analyse a posteriori de la qualité d’un projet est souvent difficile si les indicateurs de performance (KPI) n’ont pas été bien définis en amont du projet. La moulinette vous invite à les établir et à anticiper la collecte d’informations pour évaluer ensuite au mieux votre projet de médiation.

  9. Combien?

    Avez-vous bien identifié les ressources nécessaires à votre projet? L’ampleur et l’identité d’un projet dépendent des moyens humains, logistiques et financiers, à disposition. L’élaboration d’un budget prévisionnel et l’anticipation du temps de travail nécessaires permettent d’éviter de nombreux tracas.

  10. Votre projet en négatif

    Quels sont les publics et quels sont les domaines auxquels, volontairement ou involontairement, votre projet de médiation ne s’adresse-t-il pas?

    Interrogeant la notion de « non-publics », La moulinette vous invite à questionner les biais inconscients ou conscients qui pourraient vous pousser à négliger, volontairement ou non, certaines catégories de publics.

Auteurs

  • Photo de Richard-Emmanuel Eastes

    Richard-Emmanuel Eastes

    Consultant, conférencier, formateur, chroniqueur et essayiste

    Professeur agrégé de chimie, docteur en sciences de l’éducation et en philosophie, fondateur de plusieurs associations de culture scientifique (dont Les Atomes Crochus et le groupe Traces), ancien directeur de l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes (Paris - France) et à l’origine de nombreux concepts, outils et pratiques de médiation scientifique, Richard-Emmanuel Eastes est consultant, conférencier, formateur, chroniqueur et essayiste.

    Ancien recteur d’une Haute Ecole Pédagogique, il est actuellement responsable du centre de soutien à l’enseignement supérieur et à l’innovation pédagogique des 28 Hautes Ecoles de Suisse Romande. Conseiller scientifique de la société Creaholic SA, il dirige également la société de conseil en communication publique de la science et en ingénierie cognitive SEGALLIS Sàrl.